St-André, un souffle nouveau

Accueil > Votre mairie > Expression des groupes > Groupe minoritaire

LA "DÉ-ROUTANTE" CHAUSSÉE A VOIE CENTRALE BANALISÉE
Dans un contexte de réchauffement climatique, le vélo est une alternative possible au tout voiture sur les courtes distances.


Mais pour passer la vitesse supérieure encore faut-il pédaler en toute sécurité. La solution idéale est la piste cyclable. Reste qu'à St-André, les routes sont le plus souvent étroites. Aménager des pistes cyclables peut s'avérer compliqué, peut-être même contre-productif car le développement durable passe aussi par une gestion maîtrisée de l'artificialisation des sols...


Pour répondre à une exigence de sécurité sur nos voies communales, la chaussée à voie centrale banalisée (CVCB) - ou "chaussidou"- pourrait présenter un intérêt.


Nous vous l'accordons, le dispositif peut surprendre, voire déstabiliser. Peut-être l'avez-vous déjà testé à La Madeleine, à Kercabellec ou à Pen Bron ! Il mérite d'être expliqué aux usagers de la route.
"Les véhicules motorisés circulent sur la voie centrale bidirectionnelle, sans marquage axial, et les cyclistes sur l'accotement appelé bande de rive. L'étroitesse de la voie ouverte aux véhicules motorisés ne permet pas le croisement. Croiser un autre véhicule implique l'emprunt de la bande de rive en respectant les cyclistes qui y circulent." (* Source site CEREMA www.cerema.fr)


Les retours d'expérience seraient positifs, avec un sentiment de sécurité accru pour les cyclistes, lié à une diminution de la vitesse des véhicules motorisés (notamment dans les dépassements). Certaines CVCB incluent également une piste pour piétons.
Une "piste" sans doute à étudier pour contribuer à un partage sécurisé de la route.

 

Le groupe «Saint-André un souffle nouveau»
Novembre 2019

Dominique Amisse - Laurence Domet-Grattieri - Franck Delalande - Chantal Cancouët - Steve Gabory - Anne Raingué-Gicquel.