lien vers accueil

AGENDA

Spectacle Début de Soirée
23 au 25 novembre 2018
Spectacle Début de Soirée

Venez assister au nouveau spectacle de Début de Soirée

> Afficher tout l'agenda

GALERIES

coucou
coucou
coucou
coucou
coucou
coucou
coucou
coucou
coucou
coucou
coucou
coucou
coucou
coucou
coucou
coucou
coucou
coucou
coucou
coucou
coucou
coucou
coucou
Sélectionnez une galerie :

Brûlage et dépôts de déchets sauvages

Dépôts sauvages

Les dépôts sauvages d’ordures ménagères ou de détritus de quelle que nature que ce soit sont interdits depuis la loi du 15 juillet 1975.
Il est strictement interdit de déverser ses déchets verts (tonte de gazon, tailles de haies...) dans les fossés ou chemins vicinaux de la commune.
Ces accumulations de déchets verts sont sources de désagréments et, surtout dans les fossés, gênent le libre écoulement des eaux.
Le brûlage étant également interdit, la municipalité rappelle aux Andréanais qu’ils ont à leur disposition la végéterie intercommunale située au chemin bas à Saint-André des Eaux où ces déchets seront valorisés en paillage et compostage.
Ce que dit la loi : "Les articles L541-2 et L541‑3 du Code de l’Environnement définissent la responsabilité des producteurs de déchets et l’article R635-8 du code pénal classe en «contravention
de la 5ème classe (jusqu’à 1 500 €) le fait de déposer, d’abandonner ou de jeter, en un lieu public ou privé, à l’exception des emplacements désignés à cet effet par l’autorité administrative compétente, soit une épave de véhicule, soit des ordures, déchets, matériaux ou tout autre objet, de quelque nature qu’il soit
". Les contrevenants encourent aussi la confiscation du véhicule ayant servi au délit. Le fait d’abandonner sacs, cartons, autres déchets et même emballages ou bouteilles à côté des bornes d’apport volontaire est aussi considéré comme un dépôt sauvage.

Brûlage des déchets

Le brûlage des déchets verts est strictement interdit par circulaire ministérielle du 18 novembre 2011.
En effet, le brûlage des déchets est source de nuisances pour le voisinage, nuit à l’environnement et à la santé par l’émission de substances polluantes et peut également être la cause de la propagation d’incendie.
Les déchets doivent donc impérativement être déposés à la végétérie intercommunale située au chemin bas à Saint-André des Eaux. Ils y seront valorisés en paillage et compostage.

Horaires d’ouverture :

Du 1er octobre au 31 mars :
le lundi et le mercredi de 14h30 à 18h
le samedi de 9h à 12h15 et de 14h30 à 18h.

Du 1er avril au 30 septembre :
le lundi et le mercredi de 14h30 à 19h
le samedi de 9h à 12h15 et de 14h30 à 19h.

Déchets dangereux : les éviter, les repérer, bien les trier

Déchets dangereux : les éviter, les repérer, bien les trier

Certains déchets ne peuvent être collectés avec les ordures ménagères car ils représentent des risques pour les personnes ou l’environnement. La CARENE a regroupé dans un guide pratique les bons gestes à adopter pour les collecter et les envoyer dans les bonnes filières de traitement.

Ce sont des déchets dits dangereux qu'il faut apporter en déchèterie, tels que peintures, solvants, pesticides, piles...

Aussi, pour bien trier les produits toxiques, corrosifs, explosifs, voire inflammables, ce guide pratique consultable en ligne vous aidera à les identifier mais également à connaître quelques astuces pour nettoyer, bricoler ou bien encore jardiner sans danger.

Alternatives aux pesticides

Alternatives aux pesticides

La Semaine pour les alternatives aux Pesticides est une opération nationale et internationale annuelle ouverte à tous visant à promouvoir les alternatives aux pesticides. Sa neuvième édition aura lieu du 20 au 30 mars. L’occasion pour le public de s’informer sur les enjeux tant sanitaires qu’environnementaux des pesticides et sur les alternatives possibles, au travers de centaines de manifestations partout en France et dans 15 autres pays.
La Commune s’est engagée activement dans la mise en place de la charte « Je jardine au naturel »*.Celle-ci a pour objet d’encourager les jardiniers à réduire l’utilisation des pesticides en valorisant les techniques d’éco jardinage et de favoriser la biodiversité locale.
Chacun est invité à s’informer en consultant différents sites et aussi à signer la charte « Je jardine au naturel ».

Contacts : www.loireoceane.fr

www.semaine-sans-pesticides.fr


*Charte portée par le Syndicat du bassin versant du Brivet en association avec le Parc Naturel Régional de Brière, élaborée en collaboration avec le Centre Permanent d’Initiative pour l’Environnement (CPIE) Loire Océane.

Jardiner en préservant l'environnement

Engagée dans une démarche en faveur du développement durable, la commune a mis en place un plan de désherbage qui a pour objectif de réduire l’utilisation des herbicides et de préserver la ressource en eau. Elle s’est également associée à différents partenaires* afin de mettre en œuvre la charte « Je jardine au naturel »**, véritable charte des habitants pour la promotion des alternatives aux pesticides.
Ces démarches exigeantes constituent un exemple afin d’inciter les amateurs de jardins à préserver l’environnement.
Rappelons que la dangerosité des traitements est élevée et que chacun est invité à respecter la législation de 2007 qui interdit d’appliquer ces produits phytosanitaires :
  • à moins d’un mètre des berges, fossés, collecteurs d’eaux pluviales, puits, forages, zones régulièrement inondées
  • à moins de 5 mètres des ruisseaux et des cours d’eau
  • directement sur les avaloirs, les caniveaux et bouches d’égout
En cas d’infraction, chacun s’expose à être verbalisé par la Police de l’Environnement, les peines encourues peuvent aller jusqu’à 75 000 € d’amende et 2 ans d’emprisonnement.

*Parc de Brière, Syndicat Mixte bassin versant du Brivet, commune de la Carene.
**www.cpie-loireoceane.com (rubrique projet de territoire).

Le label Villes et Villages fleuris :

Pour la Commune de Saint-André des Eaux, le label Villes et Villages fleuris symbolise la volonté d’offrir à la population un cadre de vie agréable ; de favoriser les déplacements en toute sécurité et en profitant d’un environnement préservé via de nouvelles voies douces desservant écoles et espaces de loisirs (rue du Pré Allain) ; de bénéficier d’entrées de ville fonctionnelles et accueillantes (récents aménagements rue de la Chapelle, rue de l’Océan, rue de Kerfût) ; de disposer d’espaces sportifs et de loisirs intégrés au cœur de sites arborés et qui sont autant de lieux de rencontres et d’échanges.

Saint-André des Eaux dispose d’une situation géographique attrayante et d’un environnement que les politiques en place ont eu à cœur de préserver. Afin de conserver les espaces boisés existants, il convient de les intégrer dans les programmes d’aménagement des zones urbanisées en encadrant les demandes des aménageurs. Les particuliers sont invités à ne pas couper les espèces végétales remarquables. La sauvegarde des haies bocagères qui abritent une faune riche et la protection du marais contribuent à la  défense du caractère et de l’identité de la commune.

Parmi les enjeux essentiels de demain, on retiendra : la qualité de l’eau, la préservation de la biodiversité menacée par l’urbanisation… C’est pourquoi la ZAC centre bourg intègre un corridor végétal, le contrat nature et les corridors naturels pour le déplacement des espèces et la préservation des mares.

Papiers de l'Espoir

Papiers de l'Espoir

Depuis plus d'un an, dans les di“fférents services de la commune, un tri des documents papiers s’est mis en place.
Un soutien efficace est apporté par l’association «Papiers de l’Espoir», qui collecte auprès des collectivités, sociétés, organismes, le papier usagé devenu inutile et encombrant.
Ce papier, trié et collecté est revendu à des entreprises spécialisées dans le recyclage et permet de dégager des fonds pour financer des projets humanitaires et éducatifs en France et dans les pays en développement.
L’antenne nazairienne de l’association assure la collecte chi“ffrée à 300 tonnes de papiers récupérés en 2012 auprès de l’ensemble de ses partenaires.
En collectant et recyclant les papiers usagés, les services communaux s’inscrivent dans une démarche de développement durable et contribuent à la protection de l’environnement.

Contact :
Papiers de l'Espoir - 29 Rue Maladrie - 44120 VERTOU
Tél. : 02 40 34 29 24 ou 06 75 67 98 02
06 37 27 14 22 (St-Nazaire)